Rechercher dans ce blog

RT 2012 LES RAISONS DE L'ECHEC

L'analyse qui n'a pas été faite lorsque cette norme a été élaborée c'est l'amortissement. Le dispositif de production d'eau chaude sanitaire, la VMC, le mode chauffage qu'imposent indirectement la RT 2012 comme les scotchs, pare-vapeurs divers et variés sont tous des équipements ou dispositifs dont la fin de vie surviendra bien avant l'amortissement des surcoûts. Les économies réalisables sont un leurre.


Il faudra ensuite ré-investir.



Et au final la RT 2012 sera un gouffre économique. Que n'était pas la RT 2005.



J'ai refait plusieurs fois mes calculs et jamais, absolument jamais cette norme n'est rentable.



Il ne suffisait donc pas seulement de démontrer qu'une maison ne consomme pas à son achèvement, c'est trop facile. Il fallait démontrer par des études de vieillissement accéléré (ou pas) que lorsque toute l'obsolescence de ses équipements ''économiques'' est avérée, le bilan est toujours aussi glorieux. 



Ce qu'il fallait faire c'était continuer à laisser les gens construire sous RT 2005 et délivrer des labels au delà (passif, positif). Basés sur la consommation uniquement. Et sur la base du volontariat. 



Ce pays et surtout le pouvoir d'achat de ses habitants n'a pas les moyens de construire massivement pour plus cher que ce qu'imposait la RT 2005. C'est ça la réalité.



Et subsidairement la complexité est totalement inadaptée au ''niveau'' des clients comme de la masse des intervenants habituels. Quel doux rêve que de faire évoluer un maçon (qui n'a pas le temps de se former) vers la RT 2012 instantanément...



Enfin que la norme interfère avec le permis de construire est gravissime. Aucune norme ne bloque le processus. Sauf celle là.

Du coup le nombre de permis de construire plonge.


Ce n'est une surprise que pour ceux qui croyait sincèrement avoir agit pour le bien de tous.



Pour les autres, l'immense majorité de ceux qui avaient vu le crash arriver c'est un triste spectacle mais pas une surprise...



Si ceux qui ont pondu cette norme avaient démontré par des constructions réelles que ces exigences étaient économiquement rentables nous n'en serions pas là car ils auraient échoué.



Nous sommes les cobayes. Bientôt cette norme sera considérée comme une erreur grossière. Non seulement car elle est déjà contournée mais surtout parce qu'elle aura entrainé le déclin d'un secteur entier de l'économie Française. Celui de la construction.

Regardez plutôt la courbe des permis de construire depuis 2007 jusqu'à 2014. Ci-dessous. Depuis que la norme est applicable la chute est drastique.




Et le logement étant en crise (du fait du foncier cher, de la crise et maintenant de la RT 2012) il faudra soit l'alléger soit la supprimer.



Ne pas le faire conduira à la ruine. Si ce n'est déjà fortement amorcé...



...........................................................................
AUTEUR : DA DORF
TOUS DROITS RÉSERVÉS 2014 &+
AUCUNE COPIE NE SERA AUTORISEE SANS LIEN CLIQUABLE VERS MON SITE

LES COPIES DOIVENT ETRE UNE COURTE CITATION, TOUTE COPIE INTEGRALE EST INTERDITE ET NE PEUT SE TROUVER DANS SON INTEGRALITE QUE SUR LE SITE AUTOCONSTRUCTION.AT A L'ADRESSE SUIVANTE :
http://autoconstruction-at.blogspot.fr/2014/10/rt-2012-les-raisons-de-lechec.html
PLUS D'INFORMATION SUR LES BONNES PRATIQUES : 

LA LISTE DE MES AUTRE SITES ET BLOGS EST ICI :
...........................................................................


Articles les plus consultés